Indonésie – Bali

Blog et liens utiles

Info Indonésie/bali

Chile travel

Entrée / Séjour

Un visa d’entrée en Indonésie est exigé de tous les ressortissants français (et de nombreuses autres nationalités). Ces visas sont délivrés par les ambassades ou consulats d’Indonésie à l’étranger pour un séjour maximal autorisé de 60 jours (ambassade d’Indonésie à Paris ou consulat général d’Indonésie à Marseille)

Transport

La détention d’un permis de conduite international est nécessaire pour la location d’automobiles ou de motocyclettes. Rappel : le permis de conduire international s’obtient auprès de la préfecture en France avant le départ et non auprès des autorités consulaires françaises en Indonésie.

En cas de déplacement en transport collectif, il est recommandé aux voyageurs d’opter pour les petits véhicules (voitures ou minibus) plutôt que les grands, sur les routes les plus dangereuses.

Ambassade de France à Bali

Menara BCA – 40th floor, Jl. MH. Thamrin n°110310Jakarta
+62 (21) 23 55 76 00

Les langues et la monnaie

  • La langue officielle est le bashasa avec 250 dialectes ainsi que le javanais et l’anglais qui est très parlé
  • La monnaie : la Rupiah
    • 1 € = 12460 ruphias
    • 1$ = 9610 ruphias
  • Pourboire : Comme dans la plupart des pays du Sud-Est asiatique, cette pratique s’est installée en même temps que le tourisme. Mais en Indonésie, elle demeure encore peu courante.
    Dans les hôtels et les restaurants, aucun pourboire n’est obligatoire, et ce d’autant moins que certains établissements vous infligent de 10 à 15 % en sus pour le service.
    Néanmoins, il faut y recourir lorsque les circonstances l’exigent, par exemple pour les porteurs. Comptez alors 5 000 à 10 000 Rps.

La population

  • 245 millions d’habitant dont la moitié est sur l’ile de java et 3,8 millions sur Bali
  • Les malais sont les plus nombreux et 4millions de chinois
  • 87% sont des musulman,  premier pays musulman du monde, et 9% sont chrétien mais Bali est la seule île d’Indonésie, à être restée majoritairement hindouiste.

Santé

    • Hépatite A : recommandée systématiquement
    • Hépatite B :  Pour des séjours longs ou répétés. Deux injections espacées d’un mois, Rappel unique 6 mois plus tard. Lorsque l’immunité doit être rapidement acquise, en cas de départ imminent, un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé chez l’adulte
    • Encéphalite japonaise :  pour les personnes expatriées ou devant séjourner en zone rurale pendant la période transmission (cf. Avis du Haut conseil de la santé publique du 20 septembre 2013 relatif à la recommandation pour la vaccination contre l’encéphalite japonaise).
    • Rage : En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement.
    • Typhoïde : En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires.

Fête Nationale et événements (les fêtes balinaises)

Tumpek Kandang : Mars 2016

  • Tous les 35 jours, les Balinais font des offrandes à des objets précieux. Pour Tumpek Kandang, ils déposent des offrandes pour les animaux, notamment le bétail. Tumpek Kandang est célébré les 7 mars et 3 octobre 2015.

Nouvel an balinais – NYEPI, 1937 – jour férié  : 21 mars

  • Le jour même de Nyepi, c’est le jour dit du silence. Tout le monde reste chez soi sans bruit, avec interdiction d’allumer la lumière : on pense en effet que c’est le jour où les mauvais esprits descend sur terre. Toute activité est bannie : le moindre bruit pourrait les attirer, et seule l’absence de vie les ferait repartir. Le silence est donc respecté et chacun reste à la maison.
    Il est parfois interdit de quitter son hôtel pendant 24h, même pour aller sur la plage ! Bali, habituellement si animée, ressemble à une île déserte. Aucune circulation (sauf les ambulances), aucune activité. Tout est fermé, même l’aéroport ! N’apercevant plus de présence humaine, les mauvais esprits iraient voir ailleurs…
    Dans ce cas, prévoir un bon bouquin (il n’y a rien d’autre à faire) et un casse-croûte, car il peut être difficile de s’approvisionner.
    Le soir, des processions déambulent dans les rues en exhibant les ogoh-ogog, d’immenses monstres de papier.
    En 2015, on entre dans l’année 1937 du calendrier saka, héritage du système indien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s