Premiers jours en Chine : Pékin

Je suis partie depuis le 14 septembre et je sais que nombre d’entre vous sont impatients d’avoir de mes nouvelles, alors je vous rassure, tout va bien c’est juste qu’en Chine il y a beaucoup de choses qui sont verrouillées comme Facebook, Google, mais également mon blog qui a du mal à se connecter.
Je profite donc de cette étape à Guilin où je vais séjourner 4 jours et qui bénéficie d’un wifi incluant le vpn qui permet de se connecter à Facebook,

J’ai donc retrouvé Claire à Pékin qui avait réservé le Novotel en plein centre ville, beau début pour un tour du monde en mode routard mais comme elle m’a gentiment proposé de payer le prix d’une auberge de jeunesse je n’allais pas refuser une telle offre et voici comment se sont passés nos quelques jours à Pékin.

Jour 1 : nous sommes arrivées approximativement à quelques minutes d’intervalles dans la chambre d’hôtel et après nous être un peu rafraichies, nous sommes parties explorer les environs

wpid-img_2228.jpgwpid-img_2236.jpgwpid-img_2249.jpg

Jour 2 : L’incontournable de Pékin , direction la Cité Interdite, c’est vrai que moi qui ne suis pas trop emballée par les visites culturelles, je ne pouvais pas manquer ce fameux lieu si prisé des touristes chinois.
Ce qui est bien c’est qu’en Chine tout est très organisé, du coup même si, comme vous pouvez l’imaginer, ce lieu grouille de touristes (chinois, on était presque les seules occidentales) la queue est relativement rapide, comparé aux chinois qui veulent visiter le Louvre quand ils viennent à Paris.

wpid-img_2259.jpgwpid-img_2277.jpg

wpid-img_2324.jpg

Jour 3 : Je me suis laissée guider par notre ancienne guide pour arriver au temple des lamas, Temple bouddhique tibétain le plus renommé hors du Tibet, c’est une ancienne résidence de l’empereur Yong Zheng qui devint une lamaserie en 1744. Aujourd’hui, le temple est un lieu de culte attirant des pèlerins venus de loin, dont certains se prosternent dans ses salles bouddhiques et allument de l’encens.

 wpid-img_2339.jpgwpid-img_2341.jpgwpid-img_2336.jpg

Le soir Claire m’a invitée dans l’un des meilleurs resto de canard laqué de Pekin chez Datong et on s’est régalé. Ils arrivent avec le canard en entier et le découpent.

wpid-img_2409.jpgwpid-img_2400.jpg

Jour 4 : Je n’ai pas suivi Claire et suis restée me reposer un peu avant de partir à pied vers la place Tiān’ānmén. Arrivée sur place, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que pour marcher sur la place il fallait passer un contrôle de sécurité (comme pour prendre le métro) où l’on dépose son sac sur un tapis roulant comme lorsque l’on est à l’aéroport. En fait, les routes sont tellement larges que bien souvent il y a des barrières un peu partout pour éviter qu’on puisse traverser, ce qui nous oblige à prendre des passages souterrains et à bien prévoir le trottoir sur lequel on marche.

wpid-img_2427.jpgwpid-img_2431.jpg

Comme vous pouvez vous l’imaginer, non, je ne me suis pas retrouvée seule sur la place Tiān’ānmén, j’ai juste attendu de pouvoir faire une photo avec un peu moins de monde, car comme partout en Chine, les touristes grouillent.

wpid-img_2432.jpg

Je suis ensuite partie dans une des rue commerçantes des Hutong vieilles de plusieurs siècles, c’est la rue Dashilar

wpid-img_2448-1.jpg.jpegwpid-img_2449-1.jpg.jpeg

Sur le chemin du retour je suis tombée sur le Centre National des Arts du Spectacle.

Le soir nous sommes allées voir un spectacle d’acrobates, je suis une grande fan de cirque et divers acrobaties et je sais que les chinois excellent dans ce domaine.

  wpid-img_2485.jpgwpid-img_2483.jpg

Jour 5 : Après une heure dans le métro pékinois, nous voici arrivées au Palais d’été. J’en profite pour vous parler du métro de Pékin.
Alors c’est clair que les chinois n’ont pas à nous envier notre métro parisien, ici tout est hyper clean et hyper clair pour se repérer.
Chaque station est très bien indiquée ainsi que le sens de circulation et les interconnexions avec les autres lignes, de plus on sait de quel côté va s’ouvrir la porte à la prochaine station, plutôt pratique surtout quand on circule avec son gros sac sur le dos et qu’on se colle à la porte parce que c’est un peu blindé.
Le seul petit bémol, le passage obligé par le contrôle de sécurité, où l’on est obligé de déposer son sac. Dans le wagon on a le droit à la télé ainsi que sur les murs entre les stations.
Comme on était samedi, c’était blindé, du monde, du monde, du monde partout… c’est dommage car l’endroit est magnifiquement paisible et cette foule, je dois l’avouer, me gâche un peu le plaisir de l’endroit.

wpid-img_2504.jpgwpid-img_2520.jpg

wpid-img_2516.jpg

Une réflexion sur “Premiers jours en Chine : Pékin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s